A l’occasion de la passation de témoin de Christian Schmitz, Directeur pendant 20 ans de la SIDI, à Dominique Lesaffre, la SIDI a organisé le 17 décembre dernier une grande table ronde qui a réuni des représentants de la chaîne de solidarité financière qui soutient jour après jour des petits entrepreneurs et producteurs du Sud et de l’Est.

Près de 200 personnes ont pris part à cet événement et ont pu entendre les témoignages des partenaires, alliés, actionnaires et personnalités proches de la SIDI. La table ronde a notamment permis de revenir sur les valeurs fondatrices qui ont présidé à la création de la SIDI, comme sur l’évolution de cette dernière pour s’adapter aux besoins exprimés localement. Un second panel a donné la parole à quatre partenaires – Café Peru, le réseau MAIN, la SIPEM et le Crédit Rural de Guinée – qui ont évoqué les défis qu’ils ont pu relever aux côtés de la SIDI. Enfin, un dernier panel a permis aux alliés de la SIDI de s’exprimer sur les raisons qui motivent leur investissement au capital de la SIDI. Ce dernier panel a en particulier permis de souligner à quel point la SIDI est appuyée par une large famille d’acteurs regroupant : des actionnaires citoyens, des congrégations, des associations mais aussi des grands acteurs de la finance solidaire nationale et européenne.

Cet événement a aussi été l’occasion pour Christian Schmitz de rappeler que : « depuis 20 ans, cette finance solidaire à laquelle nous croyons et pour laquelle nous agissons ensemble sans relâche s’est consolidée à travers le monde malgré de nombreuses crises graves et des situations attentatoires aux droits fondamentaux des femmes et des hommes de par le monde. La microfinance a atteint une belle maturité. Il faudra qu’elle conserve et renforce ses valeurs sociales en tant qu’outil majeur de la finance solidaire ».  Évoquant l’avenir de la SIDI, Christian Schmitz a appelé de ses vœux une SIDI restant libre, durable et solidaire :

« LIBRE d’agir, de penser, de concevoir, de contractualiser (…)

DURABLE : …33 ans de SIDI… la SIDI n’est pas un projet, c’est un acteur de la société civile qui agit ! Poursuivre sans relâche ce mandat formidable d’entreprise solidaire, durable, qui n’hésite pas à aborder avec conviction les enjeux et les risques d’une transition écologique et sociale pour l’ensemble des acteurs concernés, y compris ceux de la finance solidaire.

SOLIDAIRE : …la solidarité reste au cœur de nos préoccupations, ce n’est jamais facile ! Merci aux actionnaires d’accepter de ne pas être « rémunéré » financièrement au fil des années pour permettre un plus fort impact social, merci à plusieurs actionnaires institutionnels d’accepter de couvrir une partie des risques liés à l’investissement social (risques de change, risques politiques, économiques…). Merci aux nombreux bénévoles qui accompagnent la SIDI depuis tant d’années. »

Dominique Lesaffre, qui a officiellement pris ses fonctions de Directeur Général de la SIDI le 1er décembre 2016  a aussi eu l’opportunité de s’exprimer pour remercier les fondateurs, la gouvernance et Christian Schmitz d’avoir conçu et consolidé une SIDI au modèle économique équilibré qui lui permet d’articuler ses deux missions de financement solidaire et d’accompagnement à la pérennisation de ses organisations partenaires. La SIDI représente pour lui une chaîne de solidarité financière bien vivante, autonome avec sa gouvernance dans la définition de ses orientations et qui est en prise avec les défis de son temps par son engagement pour l’inclusion et la transition économiques et sociales en Afrique prioritairement mais aussi dans le pourtour méditerranéen et en Amérique Latine.

DSC02726

 

De gauche à droite : Emmanuel GAUTIER (Natixis), Mohamed ATTANDA (réseau MAIN), Jacques DEMONSANT (ESD), Jean-Paul VIGIER, Lamarana Sadio DIALLO (CRG), Christian SCHMITZ,
Dominique LESAFFRE, Julie SZANTYR, Alphonse RALISON (SIPEM), Françoise BEAUMONT (Congrégation des Filles du Saint-Esprit), César RIVAS (Café Perú),
Guy AURENCHE (CCFD-Terre Solidaire) , Anne- Sophie BOUGOUIN (FEFISOL).
9 janvier 2016