Créé l’an dernier par la SIDI, le fonds de dotation Accompagner la Transition Economique, écologique et Sociale (ACTES) permet de financer des actions de formation et d’accompagnement à destination de ses partenaires en cours de consolidation. ACTES soutient ainsi exclusivement des actions contribuant à la promotion de la transition écologique et sociale, de la finance rurale en zones isolées et de la performance sociale. Il peut également venir en aide à des structures fragiles ne bénéficiant plus d’appui financier.

Le fonds a été doté à sa création de 290 000 euros par la Congrégation des Sœurs Auxiliatrices et ESD, l’association des actionnaires individuels de la SIDI. Cette enveloppe permet à ACTES de pourvoir au financement de missions de consultance, d’actions de recherche (études, analyses…), de formations, de séminaires ou encore de réseaux d’acteurs.

Depuis sa création, ACTES a permis de financer une dizaine de projets de différentes natures. En 2016, le fonds de dotation a notamment permis à la Fédération des Unions de Coopératives de Riz (FUCOPRI) du Niger de bénéficier de l’appui d’un cabinet local afin renforcer ses pratiques comptables en instaurant un système de collecte et de traitement de l’information, et en formant leur comptable à l’utilisation de ces outils. ACTES a aussi contribué au financement d’une étude de capitalisation sur la méthodologie MUSO et de son impact au travers des expériences de deux partenaires (ASIENA au Burkina Faso et CCRD en République Démocratique du Congo). Enfin, le fonds a permis la tenue de deux premiers ateliers de formation au Mali auprès de l’organisation paysanne AOPP, qui ont permis de relancer la dynamique d’appropriation de l’outil MUSO au sein de l’organisation.

En ce début d’année, cinq nouveaux projets viennent d’être approuvés. Ils contribueront notamment à  financer la réalisation une étude de la qualité des sols pour l’organisation FCMN-Nyia au Niger, très engagée dans sa démarche de transition écologique et sociale. Cette étude permettra de définir la fertilité des sols de différents sites qui serviront au développement de pratiques agro-écologiques. L’enjeu est de déterminer dans quelle mesure l’adoption de ces nouvelles pratiques peut suffire à maintenir le niveau de rendement de la terre, dans une zone où les sols ont été très appauvris. Le fonds contribuera, par ailleurs, au financement de nouvelles formations MUSO auprès de nouveaux comités régionaux de l’AOPP, à l’accompagnement en Ouganda de l’institution de refinancement SMF-EA dans le renforcement de son analyse de la performance sociale ou encore à l’organisation d’une formation des agents de crédit de l’IMF nigérienne Kokari .

Nouvel outil de financement de l’accompagnement, ACTES est appelé à aider la SIDI à pouvoir faire face aux besoins d’accompagnement croissants de ses partenaires.

6 July 2017