La SIDI et le réseau F3E publient une étude visant à partager l’expérience de plusieurs institutions de refinancement partenaires de la SIDI. Cette étude est le résultat d’un atelier de trois jours organisé au siège de la SIDI en septembre 2015, qui a fourni un cadre d’échanges unique à six partenaires. Avec cette publication la SIDI et le F3E entendent faire avancer la réflexion sur ces structures clef dans le développement d’une finance sociale et solidaire.

Depuis plusieurs années, la SIDI a identifié les institutions de refinancement nationales et régionales comme des structures susceptibles de générer un effet de levier financier important, de réduire les coûts de transactions et les risques, et surtout de lui permettre d’intervenir dans des zones où elle ne pourrait travailler directement. Ces faîtières se sont affirmées comme des relais efficaces de par leur proximité géographique et culturelle avec les organisations qu’elles refinancent. Cette proximité leur permet, en particulier, d’identifier les opportunités et de réduire les risques, tout en consolidant une offre de financement accessible à des structures ayant un faible accès aux financements privés nationaux et locaux.

Cette publication entend répondre à plusieurs enjeux. D’une part, mieux identifier les effets attendus de l’action des faîtières financières, et d’autre part, promouvoir le profil des institutions de refinancement comme acteur stratégique dans le vaste champ de la finance sociale et solidaire. Cette étude s’appuie pour ce faire sur la diversité des enseignements tirés du développement, de l’accompagnement et du financement de six partenaires : Agrosolidaria en Colombie, Fortalecer au Pérou, Sen’Finance au Sénégal, SMF-EA en Ouganda, Tembeka en Afrique du Sud et RedFASCO au Guatemala.

 

Consultez et téléchargez l’étude

Pages de 2017 09 ETUDE_APEX_FINAL_

15 septembre 2017