A Addis-Abeba, du 7 au 13 octobre 2017, s’est tenue la 3ème édition de la Semaine Africaine de la Microfinance (SAM), une conférence dédiée au développement de l’inclusion financière en Afrique. Dominique Lesaffre – Directeur Général de la SIDI, Julie Torres- Szantyr – Responsable du Développement des Partenariats, Anne-Sophie Bougouin – Gestionnaire du Fonds FEFISOL et Manon Plouchart – Chargée de partenariats, y représentaient la SIDI et le Fonds FEFISOL.

La SAM, organisée tous les deux ans depuis 2013, a pris le relais des foires annuelles aux investisseurs de l’AMT (African Microfinance Transparency) lancées en 2008. La SAM réunit, d’une part des Institutions de Microfinance (IMF) venues de tout le continent africain, et d’autre part des acteurs de la microfinance en Afrique (banques centrales, bailleurs de fonds, investisseurs sociaux, ONG, etc). Cet événement est co-organisé par les réseaux africains AMT (African Microfinance Transparency), MAIN (Microfinance African Institutions Network), AFRACA (African Rural & Agricultural Credit Association) et par ADA, une ONG luxembourgeoise spécialisée en finance inclusive. Plus de 700 participants ont assisté à l’édition de cette année.

Le thème central de cette rencontre a été: « Accompagner les PME : une nouvelle ère pour la finance inclusive ». Des conférences articulées autour de la mésofinance, se sont déroulées en parallèle d’autres événements :

  • la foire aux investisseurs : séance de networking entre IMF et investisseurs sociaux
  • le salon de l’innovation : présentation d’outils innovants pour servir le secteur de la
    microfinance (services digitaux, micro-assurance agricole, etc.)
  • research meets Africa : plateforme d’échanges entre chercheurs et praticiens.

La SIDI attendait de sa participation à la SAM, une information à jour sur les tendances du secteur de la microfinance et sur ses acteurs. Des contacts ont été pris ou repris avec des IMF venues du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, du Cameroun, d’Ethiopie, du Kenya, de Madagascar, du Mozambique, de la RDC et du Togo

 

Des partenaires actuels de la SIDI et de FEFISOL étaient également présents et ont été rencontrés à cette occasion ; citons notamment SIPEM Madagascar, MLF Malawi, TAANADI et ASUSU Niger, ENDA Tunisie, HOFOKAM Ouganda pour FEFISOL (avec ou sans co financement SIDI) et ISHAKA Burundi, MUCOBA Tanzanie, STROMME Ouganda et CRG Guinée pour la SIDI. Ces rencontres ont permis de faire, un point sur la situation des partenaires et leurs besoins en financement.

Au-delà des IMF, la SIDI a pu échanger avec d’autres investisseurs sociaux sur leurs actualités, avec une entreprise sociale qui est active en micro-assurance santé, avec un cabinet de conseil aux PME organisateur de l’événement annuel « Cracking the Nuts », ainsi qu’avec des consultants spécialisés du secteur.

En marge de ces événements, s’est tenue la 8ème AG du MAIN, à laquelle a participé Dominique Lesaffre au titre de Trésorier. La fusion entre les réseaux MAIN et AMT a notamment été officialisée au cours de cette AG.

15 novembre 2017