Découvrez les principaux résultats de l’étude réalisée en 2017 par Kalyta Partners, à la demande de la SIDI, sur les effets et l’impact des Mutuelles de Solidarité (MUSO) sur leurs membres et les communautés au Burkina Faso et au Nord Kivu en République démocratique du Congo (RDC).

Les partenaires de la SIDI expérimentent l’outil MUSO depuis 1997 afin de répondre à la problématique d’accès aux services financiers des populations situées dans des zones isolées et/ou en crise. C’est dans la perspective de renforcer son intervention dans ce domaine que la SIDI a impulsé la réalisation de cette étude focalisée sur ASIENA au Burkina Faso et la LIDE-CCRD au Nord Kivu. Ces deux structures, situées dans des régions au contexte politique et socio-économique différent ont impulsé un développement plutôt rapide des MUSO. Par l’intermédiaire d’entretiens individuels et collectifs auprès des membres des MUSO, le travail de Kalyta Partners a permis d’en dégager les principaux effets socio-économiques et d’analyser l’évolution pratique des usages autour de l’outil. Les résultats de ce rapport sont autant de données qui permettent à la SIDI de renforcer sa connaissance et son intervention dans ce domaine. Face à certaines limites méthodologiques, par exemple, l’étude présente des pistes d’améliorations concrètes, comme la simplification et l’évolution de l’utilisation de certaines caisses.

Bonne lecture !

Consultez et téléchargez le rapport ici

Histoire de vie de Pulcherie, membre de MUSO, artisan dolotière et beurre de karité au Burkina Faso
Pulcherie, mère de deux enfants, dolotière*, préparatrice de beurre de karité, maraîchère, commerçante et artiste peintre… vit depuis toujours à Koroli au Burkina Faso. Entreprenante et curieuse, Pulcherie cherche à chaque instant des idées nouvelles pour développer ses activités et stabiliser ses revenus. Elle vend son beurre de karité non filtré à l’Union des groupements féminins de Réo (UGF CDM), dont les revenus sont utilisés majoritairement pour financer la scolarité de ses enfants. Pour pouvoir bénéficier de l’appui d’ASIENA, les femmes de l’UGF CDM ont constitué la MUSO « Ojom Céné », dont Pulcherie fait partie. Depuis 2013, chaque membre cotise 150 Francs CFA tous les 21 jours. Elle a l’habitude de contracter un crédit de la caisse verte de 10 000 Francs CFA à chaque période de saison sèche pour développer une activité de commerce de légumes au niveau du village. En 2017, elle a bénéficié d’un crédit plus important qui, combiné à son épargne, lui a permis d’acheter des marchandises (dont 2 porcelets, 1 sac d’arachide, 1 sac de mil),  qu’elle stocke pour ensuite les commercialiser en début d’hivernage, complétant ainsi ses revenus.
 
*Dolo : Boisson traditionnelle, souvent comparée à de la bière. Elle résulte de la fermentation de graines de sorgho ou de mil germées.

 

14 mars 2018