A l’occasion de ses 35 ans, la SIDI a invité onze de ses partenaires pour réfléchir aux enjeux de la Transition Écologique et Sociale. Durant la semaine du 5 au 12 novembre 2018, les différents partenaires de la SIDI, venus d’Afrique, du pourtour méditerranéen et d’Amérique Latine ont partagé leur expérience de terrain et les initiatives mises en œuvre afin de répondre aux bouleversements climatiques à venir.

Depuis quelques années, la SIDI a fixé la “Transition Écologique et Sociale” comme axe central de sa stratégie d’investissement et d’accompagnement. La TES est définie par la SIDI comme une démarche institutionnelle générale visant l’intégration progressive et transversale d’objectifs écologiques et sociaux. Afin d’enrichir cette approche, la SIDI a saisi l’opportunité de mettre en dialogue ses instances, son équipe opérationnelle, son actionnariat et une sélection d’organisations partenaires pour célébrer ses 35 ans d’activité. Durant la semaine du 5 au 12 novembre 2018, les partenaires ont participé à une série d’événements grands publics organisés dans différentes régions de France et ont pris part aux travaux internes de la SIDI à ce sujet.

La matinée publique du 7 novembre 2018 a fait salle comble et a réuni sept organisations partenaires, acteurs du monde paysan et de la microfinance, aux côtés d’alliés européens pour échanger sur trois thématiques : la transition des chaînes de valeur agricoles, la finance verte au quotidien et l’adaptation des bailleurs pour répondre aux enjeux écologiques et sociaux à venir (programme complet ici). Les témoignages des invités et les échanges avec le public, animés par Frédéric Vuillod (Mediatico), se sont révélés d’une grande richesse, permettant de mieux comprendre les réalités sociales et climatiques vécues par les partenaires sur le terrain. La participation d’acteurs de la finance solidaire et de la solidarité internationale a également éclairé la réflexion sur la transition, qui implique nécessairement un changement progressif de notre modèle de société, en témoignent les extraits ci-dessous.

Les 35 ans de la SIDI marquent ainsi une étape forte dans le processus de TES engagé depuis plusieurs années. La SIDI compte bien atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée pour 2020 et adapter au mieux ses outils d’investissement solidaire pour la mise en œuvre d’une finance socialement juste et écologiquement soutenable.

Retrouvez ci-dessous quelques extraits des échanges du 7 novembre :

Introduction

Benoît Faucheux, Délégué Général du CCFD-Terre Solidaire : « La mise en œuvre d’une politique de soutien à la transition écologique et sociale nécessite une solide assistance technique, combinant savoirs populaires, ancestraux, les sciences et techniques, en particulier l’écologie scientifique. Cette assistance technique doit aussi être pensée et mise en œuvre dans le cadre de l’analyse des rapports de domination, pour pouvoir les diminuer et non les renforcer. »

La TES des chaînes de valeurs agricoles

Assata Doumbia, Présidente d’ECAM, coopérative de cacao en Côte d’Ivoire : « Le premier objectif de la coopérative est de lutter contre la faible rémunération des petits producteurs de cacao liée à l’instabilité du prix de leur récolte. La coopérative a besoin de plus de moyens et de temps pour mettre en œuvre la transition des modèles agricoles. »

Maria Elena Querejazu, Directrice Générale de l’IMF rurale Sembrar Sartawi en Bolivie : « La transition écologique et sociale doit se concevoir dans une approche globale qui intègre l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur agricole. »

Julie Stoll, Déléguée Générale de Commerce Equitable France : « La transition écologique et sociale a un coût. Quand on s’inscrit dans l’agroécologie par exemple, cela prend du temps, et est plus intensif en travail qui est aujourd’hui peu rémunéré, d’où le besoin d’adapter nos modes de consommation et de payer le prix juste. »

La finance verte au quotidien

Michel Horenbeek, Président de la coopérative financière La Nef en France : « Actuellement, les investissements dans la transition doivent changer d’échelle, on ne peut plus financer la transition à “petits pas“. »

Accompagner et financer les initiatives de TES, ici et là-bas

Jean-Baptiste Cousin, Directeur des partenariats internationaux au CCFD-Terre Solidaire : « Il y a 20 ans, l’enjeu de la SIDI était de permettre l’inclusion financière d’un plus grand nombre de personnes, aujourd’hui la question est : pourquoi donne-t-on accès aux services financiers et bancaires ? L’attention se tourne vers les bénéficiaires qui subissent les effets du changement climatique et, à partir de là, de trouver les solutions les plus adaptées pour leur permettre d’être plus résilients. »

 

Quelques images de l’événement :

 

(c) SIDI

25 February 2019