Le journal La Croix en partenariat avec l’association Finansol publie chaque année le baromètre de l’épargne solidaire qui annonce les grandes tendances du secteur. Le baromètre est consacré cette année à des projets s’inscrivant dans la transition écologique et sociale réalisés grâce aux ressources émanant de l’épargne solidaire.

Le secteur de l’épargne solidaire en France affiche une belle progression avec un encours total de 15,6 milliards d’euros en 2019 (24 % de plus qu’en 2018) qui s’explique par une hausse des souscriptions de produits d’épargne solidaire dans tous les canaux de collecte : épargne salariale, épargne bancaire et participations directes au capital d’entreprises solidaires. « Les chiffres sont tout à fait exceptionnels », commente Jon Sallé, responsable de l’Observatoire de la finance solidaire chez Finansol. Les entreprises solidaires d’utilité sociale (ESUS) comme la SIDI ont marqué la plus forte progression avec un encours total passé de 651 millions à 812 millions d’euros entre 2018 et 2019.

L’énergie est le domaine dans lequel les encours ont le plus progressé, plus précisément pour des projets de transition énergétique (centrales de production d’énergie renouvelable par exemple). Le baromètre présente d’ailleurs cette année des initiatives mises en œuvre dans le domaine de l’environnement (préservation de la biodiversité, production d’énergies renouvelables, soutien aux exploitants agricoles) qui représente déjà un quart au moins des financements solidaires.

Découvrez les chiffres du baromètre 2020-2021 en cliquant ici

12 June 2020